Actualités

Campagne présidentielle sous fond de tension en Côte d’Ivoire

En Côte d’Ivoire, la campagne présidentielle est en cours dans un contexte de tension dans le pays.

Samedi, la maison de Pascal Affi N’Guessan, leader de l’opposition et candidat à la présidentielle, a été incendiée par des inconnus dans sa ville natale de Bongouanou.

Son service de communication a confirmé l’incident. La BBC s’est entretenue avec des habitants qui ont été témoins de dégâts importants et ont déclaré que plusieurs personnes avaient été blessées.

Les banques et autres entreprises publiques et privées ont fermé. Vendredi, Pascal Affi N’Guessan et d’autres leaders de l’opposition ont réitéré leurs appels à la « désobéissance civile », pour protester contre le troisième mandat de l’actuel président Alassane Ouattara.

Henri Konan Bédié, Kouadio Konan Bertin ainsi qu’Alassane Ouattara et Pascal Affi N’Guessan sont les principaux candidats à l’élection présidentielle prévue le 31 octobre prochain.

Le seul candidat de l’opposition à faire une timide campagne est l’ancien député Kouadio Konan Bertin dit KKB.

L’appel au boycott total du processus électoral des deux principaux candidats de l’opposition a été lancé au premier jour officiel de la campagne.

Pour de nombreux observateurs, cet appel fait craindre des troubles politiques majeurs en Côte d’Ivoire.

Pascal Affi N’guessan et Henri Konan Bédié ne se retirent pas pour autant du processus électoral dont ils appellent au boycott.

« Nous sommes candidats, nous maintenons notre candidature, nous voulons gagner les élections mais il y a des obstacles sur la voie et nous nous battons pour lever ces obstacles » a indiqué vendredi Pascal Affi N’guessan.

Les violences électorales qui ont eu lieu lors de la première prise de fonction du président Ouattara en 2010 ont fait 3 000 morts et un demi-million de personnes déplacées.

BBC

Articles liés