Actualités

Dernière ligne droite avant la présidentielle en Guinée

Douze candidats en lice pour le scrutin. Mais la présidentielle devrait se jouer entre les deux rivaux : Alpha Condé et Cellou Dalein Diallo. Le point sur les candidats.

Le premier tour de l’élection présidentielle du 18 octobre va se résumer à un duel entre deux adversaires qui se connaissent bien pour s’être déjà affrontés deux fois dans les urnes : le président sortant Alpha Condé, 82 ans,  et l’ancien Premier ministre et chef de l’opposition, Cellou Dalein Diallo, âgé de 68 ans.

Outre ces deux poids lourds de la vie politique guinéenne, dix autres candidats sont présents. On peut citer Ousmane Kaba, Abdoul Kabélé Camara ou encore Ibrahima Abé Sylla, tous d’ancien proches collaborateurs du président guinéen.

Deux femmes sont également en lice : Makalé Camara et Makalé Traoré.

Mais les dix autres candidats, quasiment tous d’anciens collaborateurs du président Alpha Condé, ont peu de chances de faire plus que de la figuration car ils n’ont pas de véritable ancrage dans le pays.

Alpha Condé et Cellou Dalein Diallo pourront pour leur part compter sur les voix des électeurs de leurs fiefs respectifs : la Haute Guinée, qui a le plus grand nombre d’électeurs, la Guinée Forestière, la Basse-Guinée pour le premier, et la Moyenne Guinée pour le second.

Les deux adversaires ont également chacun une assise dans la capitale Conakry.

Une autre question demeure cependant : comment vont se comporter les électeurs des autres leaders duFront national de défense de la Constitution, (FNDC),  qui ont décidé de boycotter le scrutin ?

Le vote est souvent ethnique et communautaire en Guinée, explique Ramadan Diallo, chercheur au groupe de réflexion Wathi. Ainsi, les Malinkés et les Peuls, deux ethnies auxquelles appartiennent Alpha Condé et Cellou Dalein Diallo, sont les deux principaux groupes ethniques du pays et les plus nombreux.

dw.com/fr

Articles liés