Actualités

Mauritanie : Lancement des activités de la Société d’épargne et de crédit

Les activités de la Société d’épargne et de crédit (SEC) ont été, officiellement, lancées, mardi à Nouakchott, dans les locaux de l’Union mauritanienne des femmes entrepreneuses et commerçantes (UMAFEC).

L’évènement a donné lieu à ’une cérémonie solennelle, supervisée, au nom de la première Dame, Dr.Mariem Mint Dah, par le ministre des Affaires sociales, de l’Enfance et de la Famille, Mme Naha Haroune Cheikh Sidiya.

Dans son mot d’ouverture, la ministre a précisé que la création de la nouvelle société est en conformité avec le programme « Taahoudaty » visant à autonomiser la femme et à l’intégrer dans le processus de développement, d’une part, et à lui permettre d’accéder au plan de décollage économique, annoncé, tout dernièrement, par le président de la République, d’autre part.

« Des centaines de femmes et de groupements féminins, à Nouakchott et dans les autres circonscriptions du pays, vont bénéficier, très prochainement, de financements, de formations et d’encadrement, afin de pouvoir, à leur tour, contribuer aux efforts du pays, et bannir les mentalités rétrogrades ».

Mme Mint Haroune a, enfin, déclaré que son département sera un support et un soutien permanent pour la SEC, et pour tous les acteurs opérant dans l’entreprenariat féminin, afin de promouvoir la femme et de lui permettre d’occuper la place qui lui suède.

Pour sa part, la présidente de l’UMAFEC, Mme Lemat Mint Mogueya, a déclaré que les difficultés d’accès aux financements ont eu des répercussions négatives sur les activités économiques de la femme mauritanienne.

« L’UMAFEC avait, par la passé, financé plusieurs mutuelles d’épargne et de crédit, qui ont contribué au financement des activités de plusieurs adhérentes, dont plusieurs ont pu fonder des activités commerciales pérennes ».

Mme Mogueya a enfin précisé que son union compte 500 commerçantes et femmes d’affaires, et qu’elle est membre fondateur dues réseaux des femmes d’affaires arabes, maghrébins et africains.

« J’invite les acteurs publics et privés et les partenaires au développement à aider l’UMAFEC, matériellement et moralement, afin qu’elle réalise ses objectifs.

Pour sa part, le président de l’Union nationale du patronat mauritanien (UNPM), M. Mohamed Zein El Abidine Ould Cheikh Ahmed, a salué le lancement des activités de la SEC, et a affirmé que « l’UNPM accompagnera les efforts du gouvernement visant à rehausser le niveau de la présence féminine dans le secteur , et soutiendra particulièrement la SEC ».

Articles liés