Actualités

Chantiers navals de Mauritanie : Un engagement pour booster le tourisme à Nouadhibou

La société Chantiers navals de Mauritanie (CNM) basée à Nouadhibou est sur le point d’ajouter une composante « tourisme » à son arc pour booster ce secteur porteur de croissance dans le monde et notamment chez nos voisins du nord (Maroc, Algérie) et du sud (Sénégal, Mali).

C’est la directrice générale de la société, Mme Mahjouba Mint Habib, qui en a fait la révélation lors d’une conférence de presse organisée en son siège dans la zone industrielle dite « Bountiya », dans la capitale économique du pays.

Ce projet de promotion du tourisme sera lancé par les chantiers navals de Mauritanie en collaboration avec le ministère du Commerce et du Tourisme et celui de l’Emploi, de la jeunesse et des sports.

Ainsi, Mme Mahjouba Mint Habib a annoncé que la société va construire des bateaux de plaisance, avec des caractéristiques et des décorations propres à nos spécificités culturelles, qui permettront à ceux qui le désirent de faire des promenades en mer.

Une initiative qui va sans doute permettre à Nouadhibou, en plus d’être une ville de pêche et une zone franche ayant placé le tourisme dans la sphère de ses actions de développement à moyen terme, de devenir une destination privilégiée du tourisme intérieur, comme le sont déjà Atar et les cités historiques de Chinguitti, Oualata, Tichit et Ouadane. L’expérience de la pandémie du Covid-19 qui a immobilisé toute l’activité touristique mondiale montre combien il est important, pour un pays disposant de potentiels énormes, d’investir dans ce secteur pour en tirer le meilleur profit possible.

Concernant les bateaux de pêche, la directrice générale des chantiers navals a affirmé que la société a réussi, avec des moyens modestes, à atteindre ses objectifs, en construisant 100 embarcations, entre 2016 et 2018, et 65 au cours de l’année 2019.

Elle a aussi indiqué que la société accorde une importance particulière à la formation des jeunes dans les domaines nécessaires à la construction navale. Mint Habib a inscrit l’action de la société tendant à l’impliquer davantage dans la pêche de surface dans le cadre des orientations du gouvernement qui cherche à développer ce secteur essentiel.

La directrice tout en saluant l’engagement de son équipe a demandé à tous de faire preuve de rectitude pour encore mieux faire. La société n’acceptera aucune défaillance, y compris dans le recouvrement de ses créances, avait-elle dit.

Le directeur commercial et responsable du service après vente, Dedda Ould Bilal, a indiqué que, depuis sa création, la société a construit quelque 177 embarcations de diverses catégories (7 m, 14 m, 19 m) qu’elle vend entre 700.000 MRU et 14.000.000 MRU. Il a précisé que les CNM produisent essentiellement les 14 et 16 mètres qui sont les embarcations dont ont besoin les pêcheurs artisanaux mauritaniens.

Les Chantiers navals de Mauritanie ont été créés en 2014, avec un capital mauritanien à 100% (2,6 milliards UM) et fait travailler aujourd’hui quelque 200 personnes.

Le Courrier du Nord

Articles liés