Actualités

L’Ambassadeur de Turquie en Mauritanie s’exprime sur l’opération « Source-de-paix » en Syrie

Ambassade de Turquie | Mauritanie – La Turquie vient de lancer le 9 octobre 2019 une opération militaire antiterroriste dans le nord de la Syrie, sa voisine immédiate du Sud. Afin de mettre l’opinion publique mauritanienne à l’abri des campagnes mensongères des sources extérieures, j’ai voulu expliquer tous les tenants et les aboutissants de cette opération intitulée « Source-de-paix ».

1. Il ne s’agit nullement d’une invasion des territoires syriens. La Turquie ne convoite les terres, ni les biens d’aucun pays. L’opération « Source-de-paix » est une intervention militaire transfrontalière qui a pour but de venir à bout du corridor terroriste créé aux frontières sud de la Turquie. Cette opération découle donc des impératifs de sécurité de la Turquie qui désire simplement stabiliser ses frontières méridionales.

2. L’opération « Source-de-paix » respecte pleinement le droit international. Elle est menée dans le cadre de l’Article 51 de la Charte des Nations Unies qui régit le droit naturel de « légitime défense ». L’opération est également en conformité avec toutes les résolutions pertinentes du Conseil de Sécurité des Nations Unies.

3. Le manque d’intégrité territoriale de la Syrie menace aussi la Turquie. Depuis le début de la guerre civile en Syrie, des organisations terroristes ont abusé du vide du pouvoir engendré par la faillite des institutions syriennes. Celles-ci ont formé dans cette région du pays des « entités » auto-proclamées, sans aucun fondement juridique bien entendu. Cette situation viole le droit international, déstabilise la région entière et menace plusieurs pays y compris la Turquie.

4. La Turquie ne combat pas la population kurde. L’opération minutieusement programmée et conduite, ne prend pour cible qu’une organisation terroriste spécifique : le PKK, qui a causé la mort de plus de 40 mille personnes en Turquie, ainsi que sa succursale nord-syrienne le YPG. Le seul objectif de l’opération est d’imperméabiliser les frontières sud de la Turquie au-delà desquelles l’organisation terroriste PKK/YPG opère dans le vacuum laissé par la guerre civile. La Turquie ne vise ni les kurdes ni d’autres civils, elle est au contraire extrêmement sensible à les épargner tous.

5. Les forces armées turques ne visent que des cibles terroristes. La Turquie a déjà mené deux opérations transfrontalières en Syrie : « Bouclier de l’Euphrate » en 2017 et « Rameau d’olivier » en 2018. A l’instar de celle qui est en cours, ces opérations ont visé uniquement des éléments terroristes. Or, chaque fois de très nombreuses fausses informations ont massivement circulé sur les réseaux sociaux : manipulation des faits, création de « fake news » de toute pièce, détournement de vieilles images. Il en est toujours de même. Il convient donc de souligner que l’unique objectif de l’opération « Source-de-paix » est de protéger les frontières nationales de la Turquie et de garantir la stabilité régionale, et pour ce faire, d’anéantir les groupes terroristes tels que le PKK/YPG et Daech.

6. Le PKK/YPG est une organisation terroriste. Il est considéré comme tel par l’Union européenne et les Etats-Unis. Que le PKK/YPG ait mené ou non une lutte contre Daech, n’y change rien. La Turquie qui a l’obligation d’assurer la sécurité et la sérénité de ses citoyens ne reculera devant aucun groupe terroriste et ne cèdera point aux chantages. Aussi, force nous est de constater que l’organisation terroriste PKK/YPG n’a nullement un quelconque caractère représentatif des populations kurdes.

La Turquie, depuis le début du conflit en Syrie, a accueilli 3 millions 600 mille de syriens, sans faire distinction d’origine, d’ethnie ou d’obédience religieuse. Ce faisant, elle a été très patiente en Syrie et a agi de manière harmonieuse avec ses alliés. Mais désormais, elle n’a plus une minute à perdre. La Turquie n’autorisera donc pas une entité terroriste à sa frontière avec la Syrie, elle ne permettra pas au PKK/YPG de combler le vide actuel. L’unique objectif dans cette opération est l’éradication du terrorisme à sa source et la lutte continuera jusqu’à l’établissement total de la paix et de la sérénité.

Mehmet Cem KAHYAOĞLU
Ambassadeur de la République de Turquie
en la République Islamique de Mauritanie
Twitter : @CemKahyaoglu1

Articles liés