Actualités

Mauritanie : conférence de presse de membres du gouvernement

Le ministre de l’équipement et des transports, porte-parole officiel du Gouvernement par intérim et les ministres de l’enseignement secondaire et de la formation technique et professionnelle, de l’enseignement fondamental et de la réforme de l’éducation nationale, des pêches et de l’économie maritime, du commerce et du tourisme, de l’habitat, de l’urbanisme et de l’aménagement du territoire et de l’emploi, de la jeunesse et des sports ont commenté, jeudi soir à Nouakchott, les résultats du Conseil des ministres du 12 septembre 2019.

Le ministre de l’équipement et des transports, porte-parole officiel du gouvernement par intérim, M. Mohamedou Ahmedou Mhaimid, a indiqué que le conseil a examiné et adopté un ensemble de communications dont une communication conjointe relative à la rentrée scolaire 2019-2020, une communication conjointe relative au démarrage des activités du Port de Tanit et une autre relative à la relance du secteur du tourisme en Mauritanie.

Le Conseil a également examiné une communication relative à la concurrence et à la protection des consommateurs, une communication conjointe relative au parachèvement du Programme de restructuration des quartiers précaires de Nouakchott et une autre relative sur la stratégie d’Emploi (2019-2024) du gouvernement.

Le porte- parole du gouvernement par intérim a ajouté dans sa réponse sur les dispositions prises par le gouvernement s’agissant du problème sanitaire posé au niveau de la localité d’Ajouer que les pouvoirs publics ont réagi dès qu’ils ont été informés de la question. Ainsi le ministère de la santé a dépêché sur place le chef du centre de santé de Boutilimit qui a fait le diagnostic préliminaire des cas en question.

Ensuite le ministère a envoyé sur place une commission sanitaire de l’Hôpital Hamed de Boutilimitt et a envoyé hier une autre commission du Centre national de recherches en santé composée de laborantins aux fins de diagnostiquer les cas en cause.

Il a ajouté qu’une mission interministérielle composée des ministres de la santé et de l’hydraulique et de l’assainissement s’est dirigée sur les lieux ce jeudi soir pour s’informer de près sur ces cas, soulignant qu’une enquête est en cours qui va permettre au gouvernement de prendre les mesures appropriées pour faire face à la situation.

Il a indiqué que seuls 15 cas ont été constatés jusqu’à présent dont 7 sont guéris naturellement et qu’une enquête essaye de déterminer la nature de ce problème de santé.

A son tour, le ministre de l’enseignement fondamental et de la réforme de l’éducation nationale, M. Adama Bocar Soko, a indiqué qu’il a présenté devant le conseil des ministres une communication conjointe avec le ministre de l’enseignement secondaire et de la formation technique et professionnelle relative à l’ouverture de l’année scolaire 2019-2020, le 07 octobre 2019.

Il a ajouté que la communication qui aborde les différents aspects de l’enseignement fondamental s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la partie relative à l’enseignement dans le programme électoral du Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, et que le gouvernement du Premier ministre Monsieur Ismael Ould Bedde Ould Cheikh Sidiya s’attèle à exécuter.

Il a souligné que la communication présente un exposé détaillé sur la situation de l’enseignement quant aux ressources humaines, sur la mise en place d’un système de gouvernance capable de réaliser des résultats tangibles avec les ressources disponibles et traite de points urgents comme la formation des enseignants en vue de renforcer leurs capacités, de l’amélioration des conditions du monde de l’enseignement et du niveau des élèves en plus de la coordination avec les conseils régionaux et les communes pour l’élaboration d’une cartographie scolaire pertinente.

Il a ajouté que la communication a abordé également des axes saillants dont principalement la situation actuelle de l’enseignement fondamental, les défis posés sur le court et moyen terme, les activités à entreprendre et les moyens à mobiliser pour la mise en œuvre de ce plan.

Pour sa part, le ministre de l’enseignement secondaire et de la formation technique et professionnelle M. Mohamed Malainine Eyih, a précisé que la communication relative à la rentrée scolaire 2019-2020 comporte les dispositions nécessaires garantissant la réussite de l’année scolaire traduisant ainsi le commencement effectif de la mise en œuvre des engagements pris par le Président de la République Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani dans le domaine de l’enseignement.

Il a ajouté que le jour d’ouverture scolaire sera une journée d’enseignement afin d’éviter la perte de temps qui accompagne habituellement l’ouverture scolaire, indiquant que la communication élabore une stratégie basée sur l’affectation de tous les moyens disponibles en vue de créer les meilleures conditions pour les études en réhabilitant les écoles et en mettant à la disposition des élèves et des enseignants les livres et les équipements nécessaires.

Quant au ministre des pêches et de l’économie maritime, M. Nany Ould Chrougha, il a abordé la communication conjointe avec le ministre du pétrole, de l’énergie et des mines ; le ministre de l’équipement et des transports et le ministre des finances qui porte sur le lancement des activités du Port de Tanit après la visite qu’ils ont effectuée au niveau de ce Port qui représente un investissement majeur pour le secteur des pêches et pour le pays dans son ensemble.

Il a ajouté que le pilier essentiel de la stratégie nationale des pêches repose sur l’intégration du secteur des pêches dans l’économie nationale en raison des répercussions d’une telle action sur la plus- value et sur l‘emploi. C’est dans ce cadre que le Port de Tanit a été construit et que celui de N’Diago le sera dans un avenir proche au Km 28 au sud de Nouakchott.

L’objectif de cette communication est de proposer les mesures pour encourager les promoteurs d’une manière générale, relever le niveau des performances du port et accélérer son activité en prenant un certain nombre de mesures permettant d’activer ses prestations dont la mise en place d’un comité ministériel chargé de trouver les mécanismes à même de stimuler les promoteurs à investir dans le port en y créant les industries appropriées.

En ce qui le concerne, le ministre du commerce et du tourisme, M. Mahmoud Sid Ahmed a précisé que la communication portant sur le développement du tourisme en Mauritanie donne une idée générale sur le secteur et présente des solutions qui contribuent à son progrès et vise à rassurer les acteurs surtout que nous sommes à la veille de l’ouverture de la saison touristique en Adrar qui commence au mois d’octobre et se poursuit jusqu’en avril.

Il a fait remarquer que le gouvernement s’attelle à diversifier l’économie nationale et le tourisme constitue un secteur qui contribue à résorber le chômage, favoriser des revenus directs pour les citoyens sans compter l’amélioration de l’image du pays en général.

S’agissant de la communication ayant trait à la concurrence et à la protection du consommateur, le ministre a expliqué que la communication va en harmonie avec les engagements du Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani et la politique générale du gouvernement et répond à des doléances maintes fois reprises par les citoyens en vue de protéger le consommateur.

M. Mahmoud Sid Ahmed a noté que l’arsenal juridique de défense du consommateur sera renforcé pour que le citoyen soit protégé contre les dangers liés au commerce en plus de l’action visant à stimuler la concurrence dans les marchés car celle-ci joue un rôle positif dans la diversification de l’offre de marchandises, de leur qualité, de l’équilibre des prix et de l’approvisionnement du marché.

Il a en outre affirmé que des propositions ont été faites dont notamment une loi sur la protection du consommateur qui sera présentée, pour adoption, au parlement. Tout comme il s’agira d’améliorer l’action et les performances des parties concernées par la protection du consommateur avec y compris les services gouvernementaux, les organisations gouvernementales et les ONGs.

Quant à la ministre de l’habitat, de l’urbanisme et de l’aménagement du territoire, Mme Khadija Cheikh Bouka, elle a souligné avoir présenté une communication conjointe avec le ministère de l’intérieur et de la décentralisation, portant sur le parachèvement du programme de restructuration des quartiers précaires de Nouakchott.

Elle a ajouté que ce programme vise fondamentalement à garantir l’accès des familles à la propriété foncière dans le cadre d’opérations de restructuration et d’accueil des habitants déplacés dans des zones aménagées disposant d’infrastructures et de services de base.

La ministre a déclaré que la communication vise présenter un bilan des opérations de restructuration des quartiers, déterminer les obstacles qui entravent le parachèvement de l’opération et proposer des mesures efficientes à cette fin d’ici décembre prochain.

De son côté, le ministre de l’emploi, de la jeunesse et des sports, M. Taleb Ould Sid Ahmed a indiqué avoir présenté devant le conseil des ministres une communication sur la stratégie du gouvernement en matière d’emploi pour la période 2019 – 2024, notant que les années écoulées ont connu des accumulations au niveau de la situation du chômage et que le diagnostic fait par le département a montré des taux importants de chômeurs en particulier au sein de la frange des jeunes du monde rural, de jeunes filles et de diplômés chômeurs qui sont estimés chaque année, suivant les données, entre 50 et 60 mille.

Il a conclu en disant qu’il y a une inadéquation entre les compétences et les diplômés. Aussi des dispositions urgentes seront prises à cet effet dont l’amélioration des capacités et du partenariat avec le secteur privé afin d’absorber le plus grand nombre de chômeurs notant que, sur instructions du Président de la République, l’action sera centrée sur la réalisation d’un grand projet pour l’emploi des jeunes dont l’âge se situe entre 19 et 35 ans et dont le pourcentage, selon les statistiques, a atteint le chiffre de 271 mille chômeurs.

Articles liés