Actualités

Le ministère des affaires islamiques publie un communiqué sur la réunion de la Présidence avec les Ulémas

Le ministère des affaires islamiques et de l’enseignement originel a rendu public mardi soir un communiqué, dont une copie est parvenue à l’AMI, dans lequel il a précisé que la Présidence a adressé mercredi dernier une invitation à des dizaines d’Imams, Fakihs (jurisconsultes musulmans), Cheikhs de mahadras et autres sources de référence en matière religieuse de différentes régions du pays et de ses diverses composantes pour participer à une réunion de concertation visant à donner un avis au sujet d’une question qui a touché au plus profond d’eux-mêmes les sentiments des musulmans et dont la personne en cause reste en détention administrative en dépit de l’épuisement de sa durée d’emprisonnement.

Tout participant à cette réunion, indique le communiqué, a eu l’occasion d’expliciter, dans les détails, sa position sur la question objet de délibération et d’exposer son argumentation, notant que l’assistance s’est trouvée unie sur une seule opinion, exception faite d’une seule personne.

Voici le texte intégral de ce communiqué :

بسم الله الرحمن الرحيم« 

La Présidence de la République a adressé mercredi dernier une invitation à des dizaines d’Imams, Fakihs (jurisconsultes musulmans), Cheikhs de mahadras et autres personnes sources de référence en matière religieuse de différentes régions du pays et de ses diverses composantes pour participer à une réunion de concertation visant à donner un avis au sujet d’une question qui a touché au plus profond d’eux-mêmes, les sentiments des musulmans et dont la personne en cause reste en détention administrative en dépit de l’épuisement de sa durée d’emprisonnement.

Aucun des invités à la concertation n’a formulé d’opposition ni au principe de l’invitation, ni à son thème, ni à la participation à la réunion en objet. Tous, au contraire, ont exprimé leur entière disposition et leur engagement à y prendre part.

Cette invitation était une décision absolument souveraine. Il n’y avait aucune partie qui en était à l’origine ou qui l’ait inspirée ou qui l’ait demandée, mais est venue en raison de la volonté de trancher une affaire en suspens. Particulièrement sensible en raison de sa dimension religieuse.

La réunion de concertation, objet de l’invitation de Son Excellence le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, s’est déroulée hier (lundi, ndlr) et en présence de dizaines d’Ulémas, Fakihs, et Imams et n’a enregistré que l’absence d’un seul Fakih qui s’est pourtant engagé fermement à être présent.

Chaque participant à cette réunion a eu l’occasion d’expliciter, dans les détails, son opinion sur la question objet de délibération et d’exposer son argumentation. Toute l’assistance s’est accordée sur un seul avis, exception faite d’une seule personne.

Certains sites électroniques ont fait état d’une nouvelle sans aucun fondement disant que des terrains ont été distribués récemment aux Ulémas et aux Imams. Nous rappelons que nos Ulémas et nos Imams, qui sont les défenseurs de notre Sainte religion et la première forteresse de défense de nos valeurs méritent de la Nation bien davantage que la distribution de parcelles de terrains. Aussi, nous réitérons que la nouvelle de leur distribution relève de la calomnie et procède d’une volonté inacceptable de porter à atteinte à l’intégrité morale de ces Ulémas et Imams.

AMI

Articles liés