Actualités

Mauritanie : une députée dénonce « l’exclusion » des parlementaires francophones à l’assemblée nationale

« La non-présentation, en français, des rapports des commissions vise à marginaliser et exclure ceux qui ne peuvent travailler que dans cette langue » a déclaré une députée de l’UFP (opposition) à l’assemblée nationale mauritanienne au cours d’une plénière le 16 avril dernier. Kadiata Malick Diallo a également ajouté que «  les députés qui défendent, à juste titre, l’usage de l’arabe, langue officielle, au sein de l’assemblée, doivent, avec la même énergie, défendre l’officialisation des autres langues nationales de la Mauritanie. » Il s’agit du poular, du soninké et du Wolof.

La députée de l’opposition s’est tout de même félicitée du choix, par le ministre de la justice, de la langue poular en réponse à sa question. Elle s’est également félicitée de l’ouverture prochaine d’une radio parlementaire.

Articles liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *