Actualités

Africa Eco Race 2019 – étape 8 : Fromont s’impose, Strugo engrange

Deuxième partie de l’étape marathon avec 445 km dans le désert mauritanien. Yves Fromont impose son « vieux » buggy Tarek et reprend du temps sur Strugo.

Hier, nous vous relations l’accident entre Dominique Laure, Christophe Crespo et les frères Kupriyanov. Les images font froid dans le dos avec un buggy noir (Kupriyanov) qui vient percuter « pleine balle » le buggy jaune qui passait l’arrivée. Un fait de course et une incompréhension entre les coéquipier de MD Racing. Quand on voit la vidéo Eurosport, on se dit qu’on n’est vraiment pas passé loin d’une grosse cata (les officiels ne sont pas loin des véhicules partis en tonneau).

Aujourd’hui, il y avait du sable, encore du sable, et un peu de sable. Les cordons de dunes se sont succédés. Yves Fromont réussit à s’en sortir avec son buggy. Pour la petite histoire, c’est un Tarek. Le Tarek, vous le connaissez si vous suivez le Dakar depuis longtemps. En effet, le VW Tarek a permis à Volkswagen de se roder en 2003 (!) sur le Dakar avant de lancer le Touareg un an après.

Toujours vaillant visiblement. Les MD Optimus sont un peu moins fringants mais toujours présents. Gosselin termine à 4 minutes 15 et Strugo à 7 minutes 01. On notera la perf de Fretin et Charbonnier en SSV Can-Am 4e devant le premier camion, le Man de Essers qui remporte sa première spéciale en catégorie. Côté « déception », on signalera David Gérard qui avait fait une bonne première partie d’étape marathon ainsi que Gérald Mognier sur sa Peugeot 208 orange. Quant à Shinozuka, il termine hors délai et prend avec 5 autres équipages un temps forfaitaire qui lui rajouter plus de 5h sur le vainqueur du jour.

/www.leblogauto.com

Articles liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *