Actualités

Au programme aujourd’hui. L’avenir du Sahara occidental au centre d’une rencontre à Genève

 

Le Maroc, l’Algérie, la Mauritanie et le Front Polisario, représentant les Sahraouis, sont conviés par les Nations unies à se réunir les 5 et 6 décembre à Genève pour des pourparlers sur le statut du Sahara occidental. Cette rencontre a pour objectif de relancer et d’inscrire dans la durée des discussions bloquées depuis 2012.

 

Au Sahara, on dit que la pluie porte chance. Les averses diluviennes qui se sont abattues récemment sur Laâyoune, la capitale du Sahara occidental, sont donc de nature à encourager les négociateurs de l’ONU qui vont se réunir le 5 décembre à Genève pour tenter, une fois de plus, de régler les différends entre le Maroc, qui occupe les deux tiers du territoire, et le Front Polisario, un mouvement nationaliste qui contrôle l’autre tiers (globalement inhospitalier).

 

Le Polisario se bat pour libérer le Sahara occidental depuis qu’il a été annexé par le Maroc en 1976 après le retrait de l’Espagne [le 6 novembre 1975, le roi Hassan II organise une marche pacifique appelée la “marche verte”, près de 350 000 personnes partent du Maroc et entrent sur le territoire, qu’elles considèrent comme les provinces du Sud].

 

Les négociations au point mort depuis six ans

On n’attend pas de miracles de cette rencontre, qui est la première entre le Maroc et le Polisario depuis six ans. L’objectif principal est de parvenir à un accord sur la nécessité de poursuivre

Articles liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *