Actualités

Gabon : l’état de santé grave d’Ali Bongo reconnu par la présidence

Alors qu’il est hospitalisé pour un AVC depuis deux semaines, la présidence du Gabon a enfin donné des nouvelles d’Ali Bongo, sur qui aucune information officielle n’avait été communiquée depuis le 28 octobre dernier.

La présidence gabonaise a reconnu implicitement dimanche la gravité de l’état de santé du président Ali Bongo Ondimba, 59 ans, hospitalisé à Ryad (Arabie Saoudite) en affirmant qu’ »il est en phase de recouvrement de la plénitude de ses facultés physiques ».

Depuis son hospitalisation le 24 octobre à Ryad, l’état de santé du président Bongo « s’est sensiblement amélioré », a déclaré Ike Ngouoni, porte-parole de la présidence. Le porte-parole a cité le dernier bulletin médical des médecins qui le soignent à l’hôpital de Ryad.

« Le pronostic vital n’est plus engagé »

Une source étrangère proche du président Bongo a affirmé mercredi que le président gabonais « a eu un AVC » (accident vasculaire cérébral), cause de son hospitalisation. «Le pronostic vital n’est plus engagé, il n’est plus sous respiration artificielle» et il se trouve toujours à Ryad, disait cette même source.

Le « chef de l’Etat continue d’exercer ses fonctions », précise le porte-parole de la présidence.

Le président Bongo n’a pas assisté dimanche à Paris aux cérémonies du centenaire de la fin de la première guerre mondiale, où il a été remplacé par son ministre des Affaires étrangères Régis Immongault, selon Ike Ngouoni.

AFP

 

Articles liés