Actualités

Mauritanie : un spécialiste des missions difficiles à la tête de la SNIM

 

 

La Société nationale industrielle et minière (SNIM) de Mauritanie a un nouveau patron. Il s’agit de Hassena Ould  Ely, un technocrate  qui a acquis ses lettres noblesses en mettant en orbite, il y  a quelques années, la success story Mauritania Airlines.

 

 

 

Ce cadre, a en effet  dirigé la compagnie aérienne nationale Mauritanie Airlines (MAI) de sa date de création jusqu’au début de l’année 2015. Il a par la suite transité par la Société Mauritanienne de Gaz (SOMAGAZ)-une autre entreprise à capitaux publics- pendant quelques mois, avant d’arriver aux commandes duPort autonome de Nouakchott en janvier 2016.

 

Hassena Ould Ely qui fut aussi ministre de la Pêche  sera désormais en charge de la plus grande compagnie parapublique de Mauritanie, exportatrice de 12 millions de tonnes de minerais de fer par an.    C’est  à l’issue de la réunion, tenue jeudi 8 novembre à Paris, que le conseil d’administration a approuvé la décision  du gouvernement de porter Hassena O. Ely au poste de directeur général de la société.

 

Il remplace à ce poste  Mohamed Salem O. Bechir , qui a été nommé récemment  premier ministre de la Mauritanie. Habitué aux challenges, le  nouveau directeur aura la lourde charge de piloter une compagnie confrontée depuis quelques années à un violent retournement de tendances des cours du minerais de fer.

 

Née en 1974 de la nationalisation de la société française Miferma  (Mines de Fer de la Mauritanie), la SNIM emploie  6500 travailleurs en dehors des prestataires de services, ce qui fait de l’établissement  , le plus grand pourvoyeur d’emplois après la fonction publique.

 

Articles liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *