Actualités

Mauritanie-Etats Unis : Washington joue l’apaisement après sa décision de retirer la Mauritanie de l’AGOA

Le ministre mauritanien des Affaires étrangères et de la Coopération, Ismaël Ould Cheikh Ahmed, a reçu en audience, jeudi à Nouakchott,Whitney Baird, sous-secrétaire adjointe américaine chargée des affaires africaines en compagnie de Michael Dodman, ambassadeur des États-Unis d’Amérique en Mauritanie.

La visite de Madame Baird, intervient après la décision de l’Administration Trump  de retirer «  la Mauritanie de la liste des partenaire commercial privilégié en Afrique, en raison de la persistance de pratiques de travail forcé  et d’esclavage héréditaire. »

Depuis l’annonce de cette décision « dénoncée » par Nouakchott par la voix de son ministre des affaires étrangères, Washington semble aller dans le sens de l’apaisement.

« Je tiens à souligner que les exportations mauritaniennes vers les États-Unis continueront de bénéficier d’un traitement préférentiel dans le cadre du Système de préférences généralisées des États-Unis (GSP) » avait déclaré l’Ambassadeur des Etats Unis en Mauritanie au lendemain de la mesure de retrait de l’AGOA.

Michel Dodman avait ajouté : « En ce qui concerne la décision prise dans le cadre de l’AGOA, les États-Unis reconnaissent les nombreuses réalisations de la Mauritanie face aux défis posés par des siècles d’esclavage héréditaire. C’est une lutte que les Américains comprennent très bien, et c’est l’une des raisons pour lesquelles la loi américaine oblige mon gouvernement à prendre des décisions difficiles lorsque nous estimons qu’un pays ne fait pas de progrès continus en matière de protection des droits de l’homme. »

Articles liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *