Actualités

Tchad. 56 personnes tuées dans des affrontements entre l’armée et les terroristes de Boko Haram

L’immense majorité des personnes décédées, 48 en tout, sont des jihadistes de Boko Haram. Les huit autres victimes sont des soldats tchadiens. Depuis plusieurs mois, le Tchad est de nouveau confronté à ce type de violences.

Huit soldats tchadiens ont été tués mercredi dans la région du lac Tchad, lors un affrontement avec des jihadistes de Boko Haram durant lequel 48 d’entre eux ont été tués, a annoncé à l’AFP le porte-parole de l’armée à N’Djamena, le colonel Azem.

« Les terroristes de Boko Haram ont attaqué très tôt ce matin la position des forces de défense dans la localité de Kaiga Kindji », a-t-il annoncé. Le porte-parole a ajouté que l’assaut a été « vigoureusement » repoussé et donné un bilan de 8 morts et 11 blessés parmi les soldats tchadiens et 48 morts du côté des assaillants.

Une autre attaque meurtière cet été

Fin août, une autre attaque de Boko Haram dans la même région avait tué dix-huit personnes.

Même si le Tchad est relativement moins touché par le groupe jihadiste que son voisin le Nigeria, on observe une recrudescence des violences perpétrées par Boko Haram au Tchad depuis quelques mois, après une relative accalmie.

 

www.ouest-france.fr

Articles liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *