Opinions

L’Algérie a les moyens de contrer Daesh, selon le rapport de Meaddle East Institute

Le Middle East Institute a dans un rapport qu’il a rendu public, souligné que l’Algérie et malgré la menace terroriste, reste un pays stable et a su garder au-delà de ses frontières les risques en provenance des pays voisins qui vivent une crise sécuritaire.

Basé à Washington, le Middle East Institute juge que «la menace terroriste n’est pas nouvelle dans la région du Maghreb. Cependant, les répercussions négatives dues aux soulèvements arabes en 2011 ont radicalement modifié l’environnement politique et sécuritaire de l’Afrique du Nord. Néanmoins, l’Algérie, contrairement aux autres pays de la région, y échappe, bien que les menaces se poursuivent et soient nombreuses, y compris celles de cellules terroristes locales soutenues par celles établies au sein d’autres groupes terroristes opérant dans le Sahel, tels que Al Qaïda au Maghreb islamique».
Dans ce même rapport, il est clairement indiqué que les groupes terroristes ne sont plus comme avant et sont devenus complètement fragmentés et sont même très fragiles.
Un constat qui n’échappe pas aux spécialistes des questions sécuritaires qui n’ont pas manqué d’intervenir sur ce dossier en confirmant que les groupes terroristes sont à même de dire qu’ils disposent d’une capacité limitée.
Qu’il s’agisse d’Al Qaïda au Maghreb islamique ou de Daesh, les deux organisations criminelles qu’on redoute le plus «n’ont plus les moyens pour mener des opérations majeures».
Dans leur rapport, les signataires reconnaissent le rôle important joué par l’Algérie dans la lutte antiterroriste. Ils affirment que «l’Algérie dispose de tactiques antiterroristes plus sophistiquées et plus efficaces». Mais pas seulement puisque dans ce rapport on loue l’expérience incontestable de l’Algérie dans la lutte antiterroriste. Un constat, a-t- on souligné, qui place l’Algérie comme un pays qui a réussi à diminuer la constance des victimes comparant l’année 2009, qui était de 153 à 2016 où l’on n’a enregistré que 9 victimes. Pour cet institut américain l’Algérie avec toutes les compétences qu’elle a pu acquérir le long des années de sa lutte contre le terrorisme a su «maintenir un faible niveau d’activité terroriste», cela ajoute le rapport «grâce à des ripostes énergétiques». Mais si le terrorisme a pu être limité c’est aussi «grâce à la politique de la Réconciliation nationale» prônée par le président Bouteflika.
Pour le même institut, l’Algérie en pays averti continue dans sa lutte contre l’extrémisme de prôner aussi «une surveillance stricte dans le milieu religieux».
Par ailleurs le rapport a pris en compte les efforts de l’Etat quant à l’amélioration du cadre de vie des citoyens par la construction d’infrastructure et des investissements importants. Le rapport de Middle East Institute correspond au dernier rapport du département d’Etat américain dans lequel il a été souligné que l’Algérie mène une lutte significative contre le terrorisme.

 

 

http://www.lexpressiondz.com

Articles liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *