Actualités

Mauritanie : une conférence de presse de Human Rights Watch interrompue par Biram Dah Abeid

Une violente diatribe du président de l’Ong ( IRA) M. Biram Dah Abeid contre la presse mauritanienne a interrompu la conférence de presse animée ce lundi au siège du FONADH à Nouakchott par une délégation de Human Rights Watch conduite par M. Eric Goldstein directeur adjoint de la section Moyen orient et Afrique du nord de HRW.

A la deuxième question posée par le journaliste du site ‘’ Al Wassat Al Ikhbari’’  Saad Bouh ould Cheikh Mohamed sur les sources sur lesquelles s’est appuyée l’ONG dans son rapport sur la répression des défenseurs des droits de l’homme et sur les statistiques des Hratines, le président de IRA a rompu son silence et s’en est violemment pris à la presse alors que la  question était adressée aux responsables de HRW qui animaient la conférence de presse.

Biram ould Dah ould Abeid visiblement emporté n’a pas ménagé la presse une attitude qui a provoqué une grande pagaille en salle amenant les organisateurs à interrompre la conférence de presse. Mais ce qui était très remarqué et de manière douteuse c’est la présence dans la salle et en force des ‘’proches’’ de l’homme d’affaires Mohamed ould Bouamatou qui affichaient une grande sérénité quant au contenu du ‘’rapport’’ accablant et tendancieux  de HRW sur la Mauritanie.

‘’ Leur comportement prouve qu’ils avaient vent de la teneur, le ton et mêmes les termes du rapport ’’ a commenté un journaliste présent lors de la conférence de presse.

On peut citer notamment l’ancien directeur à la BCM Lali Ben Had, un très proche collaborateur de Mohamed ould Bouamatou et l’ancien Colonel Oumar ould Beibacar à la solde de Bouamatou ainsi que des avocats et des journalistes pro-BSA dont certains sont poursuivis par la justice mauritanienne pour des faits de ‘’corruption’’.

 

 

 

 

Articles liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *