Actualités

Mauritanie-Social : Les travailleurs de l’ENER revendiquent leurs droits

Plusieurs dizaines de travailleurs affiliés à l’Etablissement national pour l’entretien routier(ENER) se sont rassemblés, lundi dans les locaux de cet établissement pour exiger le payement de leurs arriérés de salaires.

L’ENER est, aujourd’hui, en pleine procédure de fusion-absorption par la Société d’assainissement, des travaux de transport et de maintenance(ATTM).

Les quelques trois cents travailleurs de cet établissement, dont des cadres, des technicien et des ouvriers, se disent aujourd’hui dans une situation d’incertitude depuis que cette procédure a été engagée suite à la décision prise en  Conseil des ministres en septembre dernier.

Pour finaliser cette procédure, le ministère de tutelle (Equipement) a mis en place trois commissions, tout en prenant l’engagement « non respecté » d’inclure de représentants du personnel.

Au cours d’une rencontre avec les délégués du personnel, le ministre de l’équipement a exprimé « l’engagement du gouvernement de prendre en charge le payement des salaires des travailleurs pour les mois d’octobre, novembre et décembre ». Ce qui n’a pas été fait. Les travailleurs n’ont reçu, à ce jour que le salaire du mois d’octobre et avec un grand retard.

Cette situation, a selon les délégués, « semé le doute et l’incertitude dans l’esprit des travailleurs qui s’inquiètent aussi bien pour leurs avenir professionnel que pour leurs salaires et tous leurs droits ».

Aujourd’hui, disent-ils, nous cessons tout rapport avec le DGA de l’ENER et nous exigeons une réponse du ministère de tutelle à toutes ces questions.

«Jusqu’ici, nous avons su faire preuve de sang froid et de discipline face à cette situation particulièrement difficile, tout en revendiquant nos droits par les voies les plus légales » ont déclaré les délégués.

En résumé, soulignent les délégués exigent :

  • Des éclaircissements sur leur avenir entant que travailleurs de l’NER, serons-ils  intégrés ou non à l’ATTM ?
  • Le payement de leurs salaires et de tous  leurs droits de travailleurs de l’ENER

 

Crée en 1994, l’ENER avait pour mission d’assurer l’entretien et la réhabilitation des infrastructures routière sur toute l’étendue du territoire national. En 2017, le gouvernement jugeant que cet établissement  excessivement« endetté », après l’arrestation de son Directeur général pour des présomptions de « détournement », a décidé de le faire soumettre à une procédure de fusion-absorption par l’ATTM.

Articles liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *